Voter Avenir Collectif, c’est donner à la génération qui vient les clés de notre avenir commun.
Partager

Chers concitoyennes, chers concitoyens de la Vienne,

Nous sommes à 2 jours du premier tour des élections législatives.

Pourquoi choisir -avec enthousiasme !- le bulletin Avenir Collectif ?

Depuis presque un an, les membres d’Avenir Collectif ne comptent pas leur énergie pour construire une candidature citoyenne, engagée, et écologiste. Une candidature utopiste et sérieuse tout à la fois, dont les candidat-e-s souhaitent incarner une politique porteuse d’espoir plutôt que de défiance. Une candidature qui a la force d’un fonctionnement vraiment collectif, d’une parole portée au NOUS. Une candidature dont le format n’est pas si classique aujourd’hui.

Le vieux monde n’en finit pas de mourir. Les villes s’épanchent en centres commerciaux immenses et inhumains, sur des décisions qui ignorent le besoin imminent que nous aurons de ces terres pour nourrir sainement l’humanité. On préfère guérir les innombrables cancers, que prévenir leurs causes environnementales. On standardise l’éducation à grands coups de « risque zéro », éloignant les jeunes de cette Nature qu’ils auront pourtant à protéger. On disloque peu à peu le collectif dans nos vies, depuis notre cadre de travail, jusqu’à la cohésion internationale autour des enjeux climatiques, qui se fissure.

Alors que nombre d’indicateurs écologiques et sociaux sont au rouge, la couleur de l’avenir qui se dessine pour les générations futures dépend pleinement de la priorité que nous accorderons ou non, dès aujourd’hui, aux enjeux écologiques.

Vous pouvez nous faire confiance pour relever le défi de la transition écologique.

Parce-que nous la vivrons ! Les générations au pouvoir ne sont pas celles qui devront faire face aux bouleversements à venir. Nous incarnons une nouvelle génération, qui a fait le choix de l’optimisme militant plutôt que la résignation défaitiste. La conviction que les solutions existent déjà nous porte, et, député-e-s, nous mettrons notre énergie dans le soutien aux solutions existantes, émergentes, expérimentales, plutôt que dans l’opposition systématique stérile et les freins au changement.

Collectivement, il est possible d’être plus fort-e-s que le vieux système qui nous dit que détruire les cadres communs « libère ». Nous constatons que cette uberisation est dangereuse, car elle laisse de côté les plus fragiles, et contribue au démembrement de notre société. Nous lui substituons une idée qui rassemble : expérimenter un Revenu Minimum d’Existence, à l’instar de la communauté de Barcelone qui s’y lancera en septembre. C’est possible !

Collectivement, il est possible d’être plus fort-e-s que la tentation du repli sur soi, que la résignation. Nous constatons autour de nous une réelle prise de conscience, une vraie volonté citoyenne de se retrousser les manches pour prendre en charge le développement des énergies renouvelables, la création d’alternatives à la grande distribution, ou encore l’émergence de projets d’agriculture plus respectueuse de l’environnement par exemple. Les citoyen-ne-s sont en avance sur les institutions, faisons-nous au Parlement le porte-voix de ces alternatives à taille humaine, qui montrent que « c’est possible »!

La conviction profonde de l’éducabilité de toutes et tous, le renouvellement des pratiques démocratiques, sont le fondement de notre projet de société, que nous porterons une fois élu-e-s, et dont nos propositions sont les premiers petits pas : http://avenircollectif.fr/le-projet/ .

Voter Avenir Collectif, c’est donner à la génération qui vient les clés de notre avenir commun.

Il reste deux jours pour convaincre, nous comptons sur votre enthousiasme communicatif !

Marjorie, Kévin, Yoann, Léonore, Florian, Maud, Colin, Yvain, Robert, au nom d’AvenirCollectif et de tous celles et ceux qui s’y reconnaissent.