Meeting du 6 juin – discours de Yoann Magneron
Partager

Citoyennes, Citoyens,

Je suis Yoann Magneron. Je présente la Candidature d’Avenir Collectif pour les Elections Législatives de 2017 dans la circonscription numéro 2 de la Vienne. Léonore Moncond’hui assure le rôle de Remplaçante de cette candidature.

J’aimerais vous présenter un personnage que vous connaissez certainement déjà mais permettez-moi tout de même de le dépeindre devant vous.

Un député, ça pense, ça réfléchit, ça observe, ça écoute, ça se forme, ça vit, ça représente, ça vote des lois.

Ca pense, ça réfléchit à des sujets, à des problématiques complexes avec en toile de fond toujours la même question : Puis que mon rôle est de prendre des décisions qui influenceront la vie de millions de personnes, comment permettre à chacune et chacun de bien vivre dans notre société ?

Un député, ça observe, ça écoute le monde. Il tente d’apprécier comment est-ce que vibre le monde. Ceci, en essayant de ne pas être influencé par l’affecte qui le conduirait à une vision du Monde erronée. Il se doit d’être objectif. Et  même, il tente d’anticiper l’avenir.

Un député, ça se forme. Comme toute autre activité, il lui revient aussi de se former à la manière dont les Institutions Françaises, Européennes et Internationales fonctionnent. Il doit se former à de multiples sujets pour être éclairé dans ses prises de décisions. Il doit se former pour comprendre toujours mieux le Monde, comprendre ce que vivent les citoyennes et les citoyens.

Un député, ça vit. Oui, jusqu’à preuve du contraire, il reste humain. Et pour bien fonctionner l’être humain a besoin de vivre. C’est-à-dire s’accorder des temps où il doit prendre l’air. Sans ça l’esprit dysfonctionne, est incapable de prendre des décisions en pleine conscience. C’est peut-être d’ailleurs ce qui explique certaines décisions des gouvernements…

Un député, ça représente. Il est élu à l’occasion d’élections locales, vous le savez, pour assumer un rôle de portée nationale. Son rôle est d’occuper un siège à l’Assemblé Nationale, alors que des électrices et des électeurs lui ont donné mandat pour les représenter. Ceci, Pour expliquer à la Nation ce qu’il se passe « chez lui, chez eux » ; et donc en ce qui nous concerne, à travers sa voix, c’est l’expression potentielle de plus de 93000 personnes.

Comme je le disais au début de cette allocution, un député, ça vote, mais ça ne décide pas seul. Les membres d’Avenir Collectif pensent qu’un Député ne peut prendre des décisions majeures sans le consentement des citoyennes et des citoyens qu’il représente.

Certes lors d’élections, les citoyennes et les citoyens mandatent une personne. Ils consentent à ce que cette personne les représente, propose et vote des lois.

Nous, candidates et candidats d’Avenir Collectif ne pourront pas nous contenter de votre soutien seulement au moment des élections de Juin 2017.

Nous, Candidats d’Avenir Collectif, auront besoin des citoyennes et des citoyens tout au long de notre mandat, pour prendre des décisions collectivement et pour aller les défendre à l’Assemblée Nationale. Nous organiserons des réunions publiques régulièrement pour mettre en débat les grandes décisions auxquelles nous seront appelés à voter.

 

Par exemple, Avenir Collectif proposera une loi instituant le Revenu Minimum Universel. L’objet est simple : chaque citoyennes et citoyens se verra verser un revenu par l’État en complément de son salaire ou d’un autre revenu.

Ceci pour permettre à  toutes et tous de réaliser ses propres choix, individuel ou collectif : Plus en fonction de ses envies que de sa condition économique. L’argent conditionne la majeure partie de nos choix. C’est grâce à lui que nous mangeons, que nous nous logeons, que nous nous déplaçons, que nous étudions. C’est grâce à lui que nous avons accès à la santé, aux loisirs, bref que nous nous réalisons. Je viens de vous citer les besoins primaires de notre espèce.

Alors faisons en sorte de nous donner les moyens de faire tout ceci sereinement.

Implicitement le Revenu Minimum Universel, c’est, en fait, un nouveau Droit : Le Droit à l’Essai. Le droit de choisir une voix et puis d’en changer, et ceci à tout Age. C’est donc le Droit de Prendre le temps. Le temps pour utiliser des modes de transports plus lents mais plus propres; avoir la possibilité de se consacrer à des projets d’énergie citoyens; Par exemple, Michelle que nous avons rencontré à ce sujet, ne travaillerait plus que 24h par semaine pour se consacrer à la couture. Jaques continuerait de travailler à mi-temps pour entretenir son jardin. Pour autre exemple, Mario prendrait le temps de Participer activement à la vie associative et politique comme Mario – Comme je vous l’ai dit, les député-e-s d’Avenir Collectif auront besoin de vous tout au long de leur mandat.

Le Revenu Minimum Universel permettrait aussi à Fred de créer plus aisément une ferme agro-écologique.

 

Pour finir, un député doit avoir la compétence de croire qu’il est possible d’imaginer. Il doit être aussi force de proposition. Il doit proposer une vision du Monde enthousiaste.

 

Selon Le Larousse, d’ailleurs Monsieur Larousse était en fait un Pédagogue et il pensait que l’éducation passe essentiellement par les mots,

Selon le Larousse donc, Enthousiaste c’est « qui est possédé, fortement inspiré par l’enthousiasme religieux ou l’enthousiasme poétique ». En ce qui me concerne, je me place largement plutôt du côté du « poétique ». L’enthousiasme c’est « une émotion puissante qui s’empare de quelqu’un à propos de quelqu’un ou de quelque chose et qui se manifeste par des signes extérieurs d’admiration, de contentement ».

 

Citoyennes, Citoyens, le personnage que je viens de vous décrire certes, peut-être avec un peu de naïveté, est celui que je m’efforcerai d’incarner étant élu.

 

Nous ne changerons notre société qu’en faisant preuve d’enthousiasme et d’optimisme.

Sourire c’est déjà contribuer à rendre notre Société plus sereine

Ne jamais s’arrêter de réfléchir c’est continuer à la faire vivre

Et réfléchir collectivement c’est gage d’une société accomplie

 

Merci pour votre attention